[ru]  Accueil  Nouvelles  Téléchargements  Liens  Faire un don Archives En vente à l'église
|1. L'Eglise - Historique

familletsar.png













Consacrée à Saint Job, le Juste biblique dont le Seigneur a voulu éprouver par maintes souffrances la foi inébranlable, l’église est dédiée à la mémoire du dernier Tsar de Russie, l’Empereur  Nicolas II, dont la date de naissance (19 mai) coïncide  avec la fête de Saint Job, et  à celle de la famille impériale, massacrée par le pouvoir communiste le 17 juillet 1918.
 
L’église se veut aussi monument commémoratif de toutes les victimes de la révolution et de la guerre civile en Russie, tombées depuis la prise du  pouvoir par les bolcheviks en octobre 1917.
 
Cette intention est rappelée par les quatre grandes plaques commémoratives situées à droite et à gauche de l’iconostase. Les deux plaques à droite citent les noms des membres de la famille impériale assassinés, tandis que celles de gauche sont consacrées au clergé, aux moines et à toutes les victimes “dont le Seigneur connaît les noms”.
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)
Pla1eglise.png Pla2eglise.png Pla3eglise.png Pla4eglise.png
Plaques situées à gauche de l'iconostase      Plaques situées à droite de l'iconostase     

 
Autour de l’autel, des plaques encastrées dans le mur portent les noms de plus de cent vingt évêques torturés et mis à mort par le pouvoir communiste (Cliquez sur les photos pour les agrandir).
autpla1mini.png autpla2mini.png
autpla3mini.png autpla4mini.png

 
Les autres plaques nominatives qui garnissent les murs de l’église ont été placées à la demande de certaines familles ayant perdu tragiquement l’un des leurs pendant la révolution et la guerre civile 1917-1921, dont la plupart n'a pas reçu de sépulture chrétienne (Cliquez sur les photos pour les agrandir).

plaque1mini.png
plaque2mini.png

       
L’initiative de construire l’église remonte à 1929 et c’est en cette année que commença la collecte des fonds parmi les émigrés russes dispersés  dans le monde entier pour en financer la construction et l’aménagement. Les maisons royales de Yougoslavie et de Bulgarie ont également répondu à cet appel, ainsi que la commune d'Uccle.
Le projet a été conçu par un comité d’architectes et de spécialistes de l’histoire de l’architecture  religieuse russe, composé de :  I. Bilibine,
N. Krasnoff, P. Mouratoff et N. Okouneff
.  Tous les plans ont été dressés par l’architecte – peintre  Nicolas Istselenoff qui s’est chargé aussi de suivre l’exécution du projet. Nicolas Istselenoff est aussi le peintre de quelques-unes des icônes conservées dans l’église.
Istseglise.png
Nicolas Istselenoff

La pose de la première pierre a eu lieu en 1936; en 1939, les travaux étaient presque achevés. Après une interruption due à la deuxième guerre mondiale, les travaux ont été repris en 1946 et la consécration solennelle de l’église a eu lieu le 1er octobre 1950.
 
L’église se trouve sous la juridiction du Synode des Evêques de l’Eglise Orthodoxe Russe Hors-Frontières (EORHF) dont  le siège  est à New York (Etats-Unis) et dont le primat est le métropolite Hilarion (Kapral) depuis le 18 mai 2008. La communion eucharistique et l'unité canonique entre l' EORHF et le Patriarcat de Moscou et de toute la Russie  ont été rétablies à Moscou le 17 mai 2007.

La paroisse fait partie du Diocèse de Genève et d' Europe occidentale de l'EORHF.
S.E. l'archevêque Michel en est le responsable depuis 2006.

Le culte orthodoxe a été reconnu par l’Etat belge en mai 1985.

Date de création : 19/01/2013 @ 16:26
Dernière modification : 19/08/2015 @ 09:52
Catégorie :
Page lue 9000 fois

up Haut up

Eglise orthodoxe russe Saint Job à Uccle (Bruxelles)
Editeur responsable : Leonid GRILIKHES
Webmaster : Jean-Luc ANDRE


Site propulsé par GuppY - © 2004-2013 - Licence Libre CeCILL
Document généré en 0.01 seconde